© 2018 Chloë Charce 

  • facebook
  • googleplus

POINT DE FUITE - mémoire d'architecture

acrylique blanche, néons, 300 cm x 140 cm x 140 cm, 2016

Un escalier en colimaçon, fait d’acrylique blanche et éclairé par des néons, perd sa fonction usuelle par le matériau même qui le compose, fragile et translucide. Il devient par conséquent inutile, voire obsolète. Témoin d’une tradition artisanale qui laisse place peu à peu à une standardisation et une industrialisation, cet élément typique de l’architecture résidentielle montréalaise tend à disparaître du paysage urbain. Ce « fantôme blanc » de notre mémoire urbaine trône ainsi dans la pénombre, la lumière qui en émane laissant place au rêve, à la fuite métaphorique. 

 

A spiral staircase, made of white acrylic and enlightened by neons, lost its usual function because of the material with which it is made: fragile and translucent. It becomes therefore useless or even obsolete. Witnessing a handicraft tradition that gradually leaves room to standardization and industrialization, this typical element of Montreal's residential architecture tends to disappear from the urban landscape. This "white ghost" of our urban memory stands in the darkness. The light that emanates from it gives way to dreams, and to metaphorical escape.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now