© 2018 Chloë Charce 

  • facebook
  • googleplus

présences. mémoires d'architecture (série)

bois, vinyle autocollant de sécurité routière, 275 cm x 1000 cm x 60 cm, 2018

« Le corpus diffusé dans l’exposition présences. mémoires d’architecture résulte d’une réflexion conceptuelle entamée par Chloë Charce lors d’une récente résidence à Proyecto ‘ACE à Buenos Aires. L’artiste y propose des répliques formelles de portails du vaste cimetière de Chacarita érigé en 1871 suite à une dévastatrice épidémie de fièvre jaune. Les doubles, élaborés d’une matière réfléchissante — iridescente —, sont transposés à même les sépultures, confrontés aux originaux où ils sont ensuite captés photographiquement. Dès lors, les imitations agissent tels des négatifs en raison des effets de réverbérations qui rendent les reconstitutions de portails étincelantes. Effarantes et intrigantes tout à la fois, les formes ornementales affirment leur présence à travers les images vaporeuses et nébuleuses, sorte d’empreintes du temps trouées par l’oubli. »
 

– Jean-Michel Quiron 

  

“ The new body of work in the exhibition presences. memories of architecture is the result of a conceptual investigation by Chloë Charce during a recent residency at Proyecto 'ACE in Buenos Aires. The artist proposes formal replicas of portals of the vast cemetery of Chacarita, erected in 1871 following a devastating epidemic of yellow fever. The doubles, elaborated with a reflective material — iridescent — are transposed onto the burials, which are then captured photographically. As a result, the imitations act like negatives because of the effects of reverberation that make the reconstruction of the portals sparkle. Erratic and intriguing at the same time, the ornamental forms affirm their presence through the vaporous and nebulous images, a sort of imprint of time left by oblivion. “

– Jean-Michel Quiron 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now